Un nouveau recours ?

La réforme constitutionnelle qui vient d’être adoptée vient de donner naissance à un "Défenseur des droits".Ses attributions restent inconnues à l’heure actuelle, remplacera t il le Médiateur de la République, aura t-il un pouvoir coercitif ?
On imagine avec gourmandise qu’il puisse être saisi après une bavure policière ou après des contrôles d’identité répétés dans un quartier par des policiers connaissant par cœur le contrôlè ?
Il serait souhaitable que son rôle ne se limite pas au différents avec la seule administration et qu’il travaille en concert avec la HALDE, qu’elle puisse le saisir par exemple.
A suivre...

Voir en ligne : lien vers le Monde.fr