Jour férié pour les musulmans et les juifs ? (AFP)

Laurent Wauquiez ne veut pas de la proposition d’Eva Joly visant à accorder un jour férié aux juifs et aux musulmans afin que "chaque religion ait un égal traitement dans l’espace public". "Cela ne correspond pas à ma vision de la laïcité" dans un pays à "l’histoire et aux racines chrétiennes", a expliqué le ministre de l’enseignement supérieur, jeudi 12 janvier sur RMC et BFM TV.

"La tolérance dans ce pays ne se construit pas sur la négation de ce qu’est notre histoire. On a une histoire qui est une histoire chrétienne, qui aboutit à un certain nombre de jours fériés dans notre calendrier (...). Ça n’empêche pas d’avoir le plus grand respect pour toutes les religions", a affirmé M. Wauquiez. Le ministre a répété, comme il l’avait dit en mars 2011 au moment du débat sur la laïcité, que "notre pays a des racines qui sont des racines chrétiennes, chacun doit pouvoir y trouver sa place". "Je considère qu’on a une tradition, une histoire, on ne va pas gommer notre histoire", a-t-il martelé, ajoutant : "Je ne crois pas qu’il faut commencer à dire : ’on va oublier Noël, on va oublier le 15 août’, pour ne plus fâcher personne. Ce n’est pas ma vision de la laïcité."