Une enquète sur la place de l’Islam en banlieue

Gilles Kepel, islamologue reconnu, est revenu "examiner" les banlieues qu’il avait étudié il y a 25 ans.
Étude comparative qui montre des changements dont on se doutait mais qui inquiète, ré islamisation des musulmans, spontanées ou sous l’action de groupes de prosélytisme, tentation du retrait...
Quoi d’étonnant ? Comme souvent la religion apparait comme une réponse simple et solide au malaise et au mal être, une réponse absolue aux inquiétudes et incertitudes.
Modèle déjà observé ailleurs. Le recours à l’Islam a d’ailleurs pu servir certains édiles locaux qui ont pu percevoir la religion comme facteur de stabilité.
La mal vie n’ayant aucune chance de se réduire, le phénomène a de beaux jours devant lui !
On se pose juste une question,pourquoi cette étude sort en ce moment ?

Voir en ligne : Le Monde