L’état accorde un lieu de prière aux musulmans à Paris pour éviter les prières de rue.

Grand sujet polémique qui se règle dans la polémique.
L’Etat va donner accès aux fidèles de la rue Mirrha à un lieu de prière pour la prière du vendredi moyennant versement d’un loyer.
On ne doute pas des commentaires qui vont suivre.

Voir en ligne : Le Monde