M Sabeg de nouveau pour les statistiques éthniques (AFP)

Le Haut Commissaire à la diversité, Yazid
Sabeg, a estimé lundi que la mesure des diversités était un "impératif", après avoir reçu une délégation d’élus locaux d’origine immigrée qui veulent lancer en septembre un débat sur les statistiques ethniques.
"Je suis favorable", a répondu M. Sabeg, interrogé par l’AFP sur ce projet, soulignant que la mesure de la diversité était un "impératif" car les thèmes de l’injustice et de la discrimination "n’ont jamais été plus actuels, en raison de la crise sociale".
"Quand ça va mal pour les Français, ça va encore plus mal pour ceux qui sont discriminés", a fait valoir M. Sabeg, espérant que "le Président de la République reprendra l’initiative sur le sujet".
Selon lui, la France "peut aller plus que le rapport Héran" (François),
ancien directeur de l’Institut national d’études démographiques (Ined) qui lui a remis en février une étude sur ce sujet.
Le rapport du comité pour la mesure de la diversité et des discriminations (COMEDD) préconise notamment de s’en tenir à l’utilisation de données issues de l’état civil, comme le pays de naissance ou la nationalité, pour les statistiques publiques courantes, telles que les grandes enquêtes de l’Insee et le recensement.
"Ce qui peut générer de l’injustice et de la discrimination doit être
mesuré et quantifié", a insisté M. Sabeg regrettant que "personne ne veuille regarder la réalité en face".
"On se refuse à le faire sous le prétexte fallacieux d’une France
indivisible et de poncifs républicains", a déploré ce chef d’entreprise
M. Sabeg a déclaré avoir "encouragé" les élus qu’il a reçus une semaine après leur retour des Etats-unis "à se mobiliser sur cette question nationale qui n’est pas partisane.
Après un voyage d’étude de huit jours à Washington où ils ont été invités par l’ambassade américaine à Paris, dix élus de banlieue d’origine maghrébine sont revenus avec le projet de lancer dès le mois de septembre un "grand débat national sur les statistiques ethniques" qui divisent autant la classe politique que le mouvement associatif.
M. Sabeg a annoncé qu’il allait organiser fin septembre un colloque
réunissant "tous les élus issus de la diversité" autour des thématiques
"relatives à l’égalité des chances" : comment lutter contre les
discriminations, créer de l’emploi, développer un système éducatif plus ouvert socialement, utiliser les leviers sociaux pour assurer justice et égalité.