Manifestation contre l’interception du dernier bateau de la flottille pour Gaza (AFP)

Quelque 150 manifestants ont protesté mardi en fin d’après-midi à Paris contre l’arraisonnement par la marine israélienne d’un navire français, dernier rescapé d’une flottille internationale qui tentait de forcer le blocus maritime de la bande de Gaza, a constaté l’AFP.
Les manifestants, rassemblés sous la pluie sur le rond-point des
Champs-Elysées, ont réclamé la restitution du navire Dignité-Al Karama et la
libération de l’équipage de 16 personnes. Elles devaient être interrogées
avant d’être remises aux services du ministère israélien de l’Intérieur et de
l’immigration, selon l’armée israélienne.
Les neuf autres bateaux composant la flottille, avec à leur bord 300
militants venus de 22 pays, sont bloqués en Grèce depuis fin juin.
Un porte-parole de l’association "Un bateau pour Gaza", Julien Rivoire, a
demandé "que cesse l’immunité d’Israël qui impose ses lois dans les eaux
territoriales internationales".
Parmi les organisations appelant à la manifestation figuraient, entre
autres, le MRAP, la LDH, le Parti de Gauche, le NPA, l’Union juive française
pour la Palestine et l’association France-Palestine solidarité.
Israël impose un blocus à Gaza depuis la capture d’un de ses soldats en
juin 2006.