Débat organisé par "Graine de France":Plénière Relations Citoyens Police

"On nous considère comme des suspects juste parce qu’on habite dans un quartier populaire. On s’en prend aux mamans et aux enfants. Si ça ne change pas très vite, ça va péter, c’est sûr".

Ces mots, prononcés par plusieurs citoyens lors de rencontres citoyens / police, révèlent toute la tension et la nature explosive de la relation citoyens / police dans certains quartiers populaires.

L’institution policière souffre d’une image extrêmement négative dans certains quartiers populaires. Des témoignages de harcèlements, de contrôles répétitifs et au faciès, de gardes à vue injustifiées, de poursuites infondées pour outrage et rébellion et autres formes d’abus sont monnaie courante. S’ajoute à ceci un sentiment que les policiers bénéficient d’une impunité qui encourage ces pratiques abusives.

Le quotidien des policiers est évidemment dégradé par cette relation tendue. Ils se plaignent d’actes de violence ou d’incivilités à leur égard. Ils ne reçoivent pas le soutien adéquat pour la gestion des situations de crise et les politiques actuelles leur imposent des objectifs et des modes de travail qui augmentent les tensions sans garantir la sécurité.

En résumé, les relations entre les citoyens et la police sont difficiles et tendues particulièrement avec les jeunes et les moyens mis en oeuvre et les politiques actuellement menées sont inadéquats. Un changement urgent s’impose.

Voilà, en substance, les constats qui ont émergé des tables rondes citoyens / police animées dans 10 villes de la région parisienne par GRAINES DE FRANCE en présence de citoyens, représentants de la police, associatifs, élus locaux et chercheurs.

Ces débats ne se sont pas limités à dresser un constat inquiétant mais ont eu également pour but de faire émerger des solutions concrètes pour améliorer cette relation. Une réunion plénière se déroulera le 23 juin 2011 de 14H00 à 18 H00 à PARIS lors de laquelle seront exposées dix propositions qui alimenteront les débats lors de la campagne électorale.

Jeudi 23 Juin, à la Maison des Associations, 22 rue de Saida, Paris 20ème , de 14 heures à 18 heures