Eric Zemmour le torrero magnifique de la pensée libre

Brecht disait que le peuple ne lui convenant pas, les dirigeants décidèrent d’en changer. La loi ne lui convenant pas, il demande qu’on la change.
Reçu par les députés UMP, dont on ne comprend pas qu’en tant qu’élus de la Nation,ils contestent une décision de justice, ont offert au journaliste pour faire le procès du procès,et du système et des lois antiracistes, une belle tribune.
Il a raison abolissons les lois liberticides, dépénalisons les racisme, que chacun puisse s’exprimer au risque qu’un jour lui même est à s’en plaindre.

Voir en ligne : Libération