La journée sans immigrés

FAISONS DU 1ER MARS 2011 UNE JOURNEE HISTORIQUE !

Nous, femmes et hommes, immigrés, descendants d’immigrés et citoyens de toutes croyances de tous bords politiques, et de toutes couleurs de peau, conscients de l’apport essentiel de l’immigration à notre pays, en avons assez que l’immigration soit instrumentalisée, stigmatisée et criminalisée.

Nous refusons les stéréotypes véhiculés qui menacent notre cohésion sociale. Nous refusons que les bienfaits passés, présents et futurs des immigrés qui ont toujours contribué à construire la France soient ainsi niés d’un trait. Il nous appartient aujourd’hui d’exprimer publiquement notre fierté d’appartenir à une communauté nationale riche des apports hérités de tant de parcours individuels et collectifs. Notre pays ne serait pas ce qu’il est tant au niveau économique, social, culturel, gastronomique, sportif, etc, sans toutes ces contributions passées et présentes.

Nous affirmons que l’avenir de notre pays doit encore bénéficier de cette ouverture sur le monde et de cette capacité d’accueil qui assurera notre avenir. Le 1er mars 2005 est entré en vigueur le « code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile » (CESEDA), plus communément appelé le code des étrangers. Cette loi symbolise une conception utilitariste de l’immigration. Nous ne pouvions trouver de meilleur jour pour appeler à « une journée sans immigrés ». Nous, immigrés, descendants d’immigrés et citoyens, conscients de l’apport de l’immigration à notre pays, nous participons quotidiennement à la croissance de notre pays.

En 2010, nous avons posé un premier jalon. En 2011, nous voulons poursuivre notre action citoyenne avec toutes les femmes et tous les hommes de bonne volonté, sans calcul partisan ni à priori idéologique.

LE 1ER MARS 2011 :AGISSONS POUR EXPRIMER NOTRE FIERTE
D’ETRE CETTE FRANCE-LA, DIVERSE, BELLE ET UNIE.

Durant 24 heures, témoignons publiquement de notre gratitude à tous ceux qui ont tant enrichi la France… les parents venus de si loin, nos voisins aux accents d’ici et d’ailleurs, nos collègues de travail et amis aux noms imprononçables, les amis de nos enfants et à leurs rires de toutes les couleurs.
Ce mardi 1er mars 2011, faisons un petit geste simple, généreux et fort… Rendons visible sur notre vêtement un petit ruban jaune qui signifiera publiquement cet engagement. Organisons partout des rencontres, apéros, débats et discussions pour dire notre attachement à cette France fraternelle et libre que nous voulons défendre.

DES AUJOURD’HUI : SIGNEZ NOTRE APPEL EN LIGNE !

Voir en ligne : pour signer la pétition en ligne