Ben Ali fait ses valises pour Paris

La rue tunisienne montre l’exemple à bien des peuples gouvernés par des autocrates gérontes.
Elle montre aussi à notre pays que le poids de ses mauvais choix nous coutera cher. Alors que madame Alliot Marie se proposait d’aider le pouvoir en place à rétablir la sécurité en Tunisie, Obama convoquait l’ambassadeur en place aux Etats Unis pour le tancer.
Ce schéma de fonctionnement de la francafrique nous fera perdre notre influence en Afrique. Les élites éduqués et le peuple aujourd’hui informés sauront s’en souvenir.

Voir en ligne : Le Pont.fr