Marine Le Pen digne fille de son père

Ca y est elle ne pouvait plus se contenir,il a fallu qu’elle fasse honneur à la tradition familliale et qu’elle dérape !
En comparant les musulmans priants dans la rue à l’occupation nazie, elle prend enfin ses galons dans le flirt avec le racisme.
Les chiens ne font pas des chiens...
PS : de mémoire les musulmans du temps des nazis mourraient sur les champs de bataille du bon coté.

Voir en ligne : Le JDD