Monsieur Hortefeux fait affaire avec la Licra et le Cran,sympa non ? (AFP)

Le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux et le président de la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) Alain Jacubowicz ont signé mercredi une convention pour la "mise en commun de (leurs) forces" afin de mieux lutter contre le racisme.

Si les écoles de police et de gendarmerie dispensent régulièrement des sessions de formation à la lutte antiraciste, a rappelé Hortefeux, avec cette convention, policiers et gendarmes bénéficieront "tout au long des carrières, de sessions de sensibilisation sur ce sujet menées par la Licra", a-t-il mentionné.

De même, les services de l’Intérieur et la Licra ont "pris l’engagement", ont insisté le ministre et le président de la Ligue, "de coopérer en matière de veille sur internet".

L’Intérieur a pris l’engagement "de distribuer la documentation de la Licra dans les commissariats et les gendarmeries", a relevé Hortefeux, de même que les deux parties établiront "des contacts permanents sur tout le territoire" et échangeront leurs statistiques.
A cet égard, le ministre a indiqué que, sur les dix premiers mois de 2010, il avait été recensé "738 faits de racisme et 412 autres d’antisémitisme", soit une baisse respective "de 15% et de 45%" par rapport à la même période de 2009.

Enfin, police et gendarmerie d’un côté et Licra de l’autre vont collaborer dans "l’aide aux victimes" d’actes racistes ou antisémites.

La "sensibilisation" dispensée par la Licra sera justement particulièrement axée sur "l’accueil des victimes de racisme dans les commissariats et les gendarmerie, (qui) n’est pas toujours facile", a regretté M. Jacubowicz.

Parallèlement, le ministre a "confirmé" qu’un Observatoire consacré au racisme serait placé auprès de lui, dont la présidence devrait être confiée au Cran (Conseil représentatif des associations noires de France).

Il devrait être en place "au printemps 2011", a précisé Brice Hortefeux.

C’est à ce moment que la France présentera "à ses partenaires de la Convention de Dublin sur l’élimination des discriminations" un "plan national de lutte contre le racisme", a souligné Hortefeux.
C’est lui qui, "en tant que ministre de l’Intérieur, (sera) le coordonnateur de ce plan au sein du gouvernement français", a-t-il dit.