L’affaire Mecili et la politique africaine de la France

A la surprise générale, le commanditaire présumé de l’assassinat de l’avocat Ali Mecili a été arrêté.
Ali Mecili était un militant des droits de l’homme et aussi un opposant au régime algérien, il fut assassiné il y a 21 ans par un proxénète sans doute missionné par le pouvoir algérien de l’époque.
Une simple affaire de droits commun direz-vous, sauf qu’à l’époque le ministre de l’Intérieur, assez célèbre pour ses "charters", n’en eut pas besoin pour faire expulser l’exécuteur soupçonné très rapidement.
Le combat pour la vérité de sa veuve et de ses amis, se heurta pendant 20 ans à deux raisons d’état, peut être enfin un peu de lumière
Politique africaine de la France.....

Voir en ligne : l’article du Figaro