Un bateau français pour Gaza

mardi 26 octobre

11 heures

5 ème Bureau

126, rue de l’université

métro : Assemblée nationale ou Invalides

lLes organisations, membres du Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens et de la Plateforme des ONG pour la Palestine, avec le soutien des députés, Patrick Braouezec (Communistes unitaires et citoyens), Jean-Jacques Candelier (PCF), Marc Dolez (Parti de Gauche), Noël Mamère (Les Verts) ; vous invitent à la conférence de presse :

« Un bateau français pour Gaza »

Face à la poursuite du siège de la Bande de Gaza, 4 mois après l’assaut de la « Flottille de la liberté », qui a constitué selon le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU une « violation grave des droits de l’Homme », des associations, syndicats et partis politiques,membres du Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens et de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine, lancent la campagne « Un bateau français pour Gaza ».
Ses signataires, soucieux du respect du droit international, dénoncent le siège de la bande de Gaza, punition collective à l’origine d’une situation humanitaire dramatique.
Celle-ci n’est pas le résultat d’une catastrophe naturelle, mais le produit d’une politique, illégale, d’enfermement et d’actions militaires. Elle n’aurait pas été possible sans la passivité de la communauté internationale, en particulier de l’Union européenne, dont la France.

Il est temps que le gouvernement français et la communauté internationale agissent pour la levée du siège de la bande de Gaza, qu’ils ont eux-mêmes condamné.

Le bateau français rejoindra la « Flottille de la Liberté » qui rassemble aujourd’hui des dizaines d’organisations et de coalitions européennes et internationales en lien avec des organisations locales de la société civile, membres du Réseau palestinien des organisations non gouvernementales (PNGO) dont le Centre palestinien pour les droits de l’Homme (PCHR).

Se munir d’une pièce d’identité
S’inscrire impérativement : adnane.benyoussef@gmail.com
Les journalistes accrédités doivent se présenter au 33, quai d’Orsay