Malgré le prix du kérosène, les charters prennent un nouvel envol

Une famille kosovar a bénéficié d’un nouveau mode d’expulsion, le "mini charter".En effet, ils viennent d’être évacuée dans un petit avion de 10 places vers le Kosovo qu’ils avaient quittés en 2007.
L’expulsion peut se discuter bien entendu, ce qui est plus surprenant, c’est le mode choisi.
Sans doute, il offre une certaine forme de discrétion par rapport à vol international propice, s’il venait à se généraliser, à tout les abus.
Cependant on peut aussi s’interroger sur le cout d’une telle opération et d’une débauche de moyens.
Utilisera t-on les avions du GLAM ?
Sans doute est ce le prix à payer pour atteindre les objectifs.

Voir en ligne : L’article de Mathieu Ecoiffier