Le polar de l’été

La politique africaine de la France devrait évoluer, c’est un euphémisme au vue de ce que l’on devrait apprendre à partir de septembre.
Il y a peu, un Secrétaire d’Etat a du être "réaffecté" pour l’avoir soutenu un peu trop fort au gré des oreilles de chefs d’Etat amis, que les choses ne pouvaient continuer en l’état.
On se dit que finalement,il a peut être tort, tant sinon, il serait difficile d’écrire un roman avec une telle intrigue !
On pourrait se régaler, si ce n’était aussi triste, ce genre d’affaires sont au moins aussi graves et font au moins autant de mal que le discours sur "l’homme de Dakar".
Une nouvelle élite est en train de naitre en Afrique, ne soyons pas surpris si elle se détourne de la France.

Voir en ligne : L’article de Pascale Robert- Diard