La culture, c’est tout ce qui reste quand on a tout perdu !

Gaza immense prison à ciel ouvert,encerclée de toute part est plus souvent citées pour de tragiques événements.C’est pourquoi cet article se distingue notablement.
Un entrepreneur gazaoui a transformé un hobby en un sujet de fierté pour son peuple,en ouvrant le premier musée d’archéologie du territoire.
Sans aucunes aides quasiment, il réussit à donner une leçon de courage, d’espoir et d’histoire à tous.
Ne pourrait on imaginer que l’ONU, l’UPM nouvellement crée, ou les "gens de bonnes volonté",impose une ouverture totale et une sanctuarisation de ce musée, par delà les conflits et les blocus.
Souhaitons qu’il ne soit pas bombardé....

Voir en ligne : l’article de Benjamin Barthe