L’Italie réveille ses vieux démons

Un vent nouveau souffle sur l’Italie depuis l’investiture de Silvio Berlusconi et de ses alliés.
Un tragique fait divers vient jeter une lumière crue sur un pays de l’Union européenne et sur la question rom à ce jour non résolue dans aucun pays européen.
Les roms sont en effet au nombre des grands perdants de l’ouverture des frontières alors que logiquement,ils devraient en être parmi les bénéficiaires.
Ce drame s’avéra peut être un tragique accident, mais il aura, qui sait, l’avantage de jeter un jour sur les faits qui l’ont précédés, agressions racistes, expulsions et surtout le fichage des roms que le maire de Rome entend mettre en place.Le tout dans un silence assourdissant que ne viennent pas rompre les professionnels habituels de l’indignation citoyenne médiatique, d’habitude plus prompt à réagir...

Voir en ligne : L’article de Salvatore Aloise