Quand le communautarisme devient un poison

Après les tristes bagarres entre bande rivales organisées sur un mode d’appartenance communautaire ayant conduit un jeune homme en réanimation, le journal Libération revient dans un article sur le terrain.
Stéphanie Binet y dépeint, un quartier où "le vivre ensemble" est de plus en plus "le vivre à coté".
Ou comment un simple contentieux révèle d’autres fractures plus profondes, qui souhaitons le, n’augurent pas d’une évolution plus générale

Voir en ligne : Lien vers le site du journal Libération