La charia peut avoir quelques avantages

On a souvent parlé des sommes d’argents drainés par les bénéfices prodigieux du au commerce du brent.
Depuis longtemps certaines places financières, ont su se rendre attractives pour ces capitaux.Ceci implique de répondre à certains critères, puisque la charia proscrit l’usure, le commerce de l’alcool par exemple.
Lors des rencontres annuelles du forum Paris Europlace, Madame Lagarde, ministre de l’Economie, s’est déclarée favorable à la mise en place de mesures favorisant la création de produits financiers islamo-compatible.
L’application de la charia devient soluble dans la République laique.
"Non olet !", comme aurait dit l’empereur Vespasien.

Voir en ligne : lien vers le site le Figaro.fr