Ali Boumendjel, la reconnaissance du meutre...Enfin !

Emmanuel Macron, s’honore en reconnaissant après l’assassinat de Maurice Audin, celui d’Ali Boumendjel, "petit avocat musulman" comme disait la presse de l’époque.
Assassiné après avoir été torturé sur ordre du général Aussaresse, lui l’intellectuel non violent amateur de Virgile et de valse.
Il était temps et tous espère que cela aidera à tourner une page et bâtir une relation plus apaisée avec l’Algérie.
Il ne manque presque que l’accès aux archives militaires et la reconnaissance des préjudices dus aux essais atomiques dans le Sahara.
Encore un petit effort monsieur le président !

Voir en ligne : You tube