Gueule de faciès

Le gouvernement est soumis à sa première "class action" ou action collective sur le contrôle au faciès.
associations demandent dans un délai de 4 mois de prendre des mesures, faute de quoi, un juge sera saisi.
Ces actions, connues et attendues depuis des années n’ont guère de chance de venir dans les temps même en plein Beauvau de la police.
Il sera donc intéressant de voir où va la procédure d’autant que l’on pourrait la superposer sur d’autres questions, discriminations, racisme...etc.
Voilà donc un cailloux dans la chaussure à clou de monsieur Darmanin qui devrait d’ailleurs solliciter ces associations et les inviter au Beauvau de la sécurité !

Voir en ligne : France Inter