Le danger de la fin de l’état de droit

La colère et l’émotion légitime après la mort de Samuel Paty ne doivent pas permettre une efflorescence du n’importe quoi.
On voit ainsi resurgir la déchéance de la nationalité pour les binationaux proposée notamment par Gilles Jacob et l’inérrable Manuel Valls devenu le Eric Zemmour de la politique alors qu’ils savent que la mesure est anticonstitutionnelle dans de nombreux cas et que le signal envoyé serait terrible car on pourrait déchoir certains français (ceux qui ont une double nationalité) et pas les autres. Il y aurait de fait deux catégories de français ! Merci !
La colère font souvent surgir la panique, c’est pourquoi il faut se raccrocher aux principes, ceux qui fondent l’état de droit auxquels il ne faut jamais renoncer.
Avis aux amateurs et aux apprentis sorciers...

Voir en ligne : RTL