Radicalisation islamiste

Nathalie Delattre a présidé a commission d’enquête sénatoriale sur la radicalisation islamiste.
Ecoute large, avec quelques invités surprenants (Zineb El Razaoui) et d’autres qui se sont dérobés (CCIF, Les musulmans), on se demande pourquoi ?
Des conclusions qui mettent en garde sur un projet sur un contre projet au projet républicain dans certains quartiers. On prend la précaution de parler d’une minorité de musulmans mais on risque de se retrouver avec le même genre d’utilisations que celle qui fut faite par le rapport de l’institut Montaigne.
Une seule solution, il faut que les musulmans s’engagent , parlent à ceux qui sont engagés dans une voie sans issue et qui ne réglera aucun de leur problème et qu’on les laisse accéder aux media pour qu’ils aient un peu de visibilité.
Gageons que ce n’est pas pour demain....

Voir en ligne : Marianne