Loi sur le voile :" tiens, ça c’est gratuit !"

Les sénateurs se sont fait "plaisir " et on voulu mettre en difficulté Emmanuel Macron, en votant une loi portant interdiction du voile lors des sorties scolaires, dont ils savent pertinemment qu’elle n’a aucune chance d’être adoptée.
Le voile est un symbole qui n’a jamais empéché les rapports de séductions, cette loi est aussi un symbole qui n’empéchera pas une partie des politiques d’être séduits par les chemins qu’ouvrent le Rassemblement National. Julien Odoul, dont la notorioté tenait surtout à son passé de "Cicciolina" des magazines gays, a réussi à ranimer la guerre du voile qui ne demandait visiblement qu’une petite allumette.
Doucement, doucement les choses progressent et la prochaine étape sera sans doute de considérer que le port du voile dans l’espace public est une signe ostentatoire, on pourra aussi invoquer des raisons de sécurité pour jusitifer une interdiction.
Lers muslmans de France devont choisir entre deux radicalités et cela semble déjà bien difficile pour ceux qui ne s’étaitent pas vus dans la positions de défenseur du voile.
Les français doivent se trouver d’autres professeurs en théologie pour les éclairer sur l’Islam qu’Eric Zemmour et consorts. Pour cela on doit aussi donner plus la parole à ceux qui tiennent un discours neutre et équilibré, le CFCM ne semble pas qualifié pour cela.
Il est peut être encore temps de partir à rebours dans la voie de l’affrontement vers laquelle on nous dirigie doucement .

Voir en ligne : RFI