Pas de blacks pas d’arabes !

Une condamnation somme toute légère vient d’être prononcée contre 2 agents immobiliers de l’Essonne.
Bien tardive car les faits datent de 2006, elle est parfaitement représentative de ce qui peut se pratiquer dans le domaine du logement encore aujourd’hui.
Ces discriminations sont sournoises et tellement fréquentes qu’elles en sont devenues banales. Seule, la menace de sanctions fortes pourraient être dissuasive.

Voir en ligne : 20 minutes