Fondation de l’Islam de France : le retour à la normale

La nomination de Ghaleb Bencheikh est une bonne nouvelle a plus d’un titre.
Tout d’abord parce que la nomination du Che était une anomalie à la tête de la Fondation de l’Islam de France , quelle confession aurait acceptée que quelqu’un d’étranger à ce culte en gère les affaires.

Ensuite parce que Ghaleb Bencheikh porte sur lui toute les pèces du costume de ce dont a besoin l’Islam en France pour se vétir à la mode du progrès, de la spiritualité et du respect des valeurs qui ont fait son heure d’une gloire malheureusement passée.
Avec lui pointe l’espoir d’un véritable élan pour la fondation.

Il est de l’intéret de tous qu’il réussisse !

Voir en ligne : La Croix