Football encore

Noah on l’aime quand il gagne les tournois disait la chanson, visiblement c’est la même chose en Allemagne ou un ex joueur vedette aux origines ottomanes a été pris a parti par la presse populaire et le président de la fédération allemande d’une manière honteuse .
Ozil a donc décidé de quitter l’équipe nationale, ce qui est remarquable ’est le soutien de la chancelière qui elle , loin de crier à la trahison et la forfaiture dit comprendre.
Bravo madame Merckel

Voir en ligne : France 24