Pour Manuel Valls il est encore temps de renoncer

L’ancien premier ministre, serait candidat à la mairie de Barcelone. Les sondages catastrophiques devraient tout de même l’en dissuader, la renaissance ne se fera pas à Barcelone.
Il n’était pas certain du tout que les basques acceptent un "étranger" comme premier édile, d’autant que le personnage est plus que polémique et que, par exemple sa vison de la laïcité n’est pas du tout adaptée à l’Espagne.
Alors coup de pub pour un ex leader politique en mal de buzz ? Pas impossible...

Voir en ligne : Huffington post