Les races n’existent plus

Les députés viennent de suprimer de la constitution le mot race.
Dommage ils ne peuvent par une loi supprimer le racisme. Ainsi, on a gravé aux frontons de tous nos batiments les mots égalité et fraternité, ce n’est pas pour autant que les discriminations ,l’invidualisme et la haine de l’autre ont disparu.
L’intention est donc louable, mais ne nous trompons pas, on reste au niveau du symbole.
D’ailleurs dire qu’il peut y avoir des races dans une acception scientifique, ne veut surement pas dire qu’il y ait une hiérachie entre elles !
L’essentiel restera toujours la lutte contre le racisme en général sans hiérachie entre des "racismes", et là le parlement a un rôle pratique à jouer.

Voir en ligne : Les inrocks