Devine qui vient diner ce soir ?

Le CFCM ne donne pas envie qu’on le défende. Transparent, inadpaté aux enjeux de la relation de la République avec l’Islam et de l’Islam avec la République, pas ou peu de femmes en son sein, absence de représentativité de la communauté musulmane...
Il organise un diner de rupture du jeun auquel avait assisté le président l’an dernier.
Cette année seul le ministre de l’Intérieur a répondu à l’invitation. Mise au ban ? Signal face à leur incapacité à organiser le culte et répondre aux enjeux ? Sans doute, mais on ne peut s’empécher de penser que cela ne se serait surement pas passer comme ça au diner du CRIF.

Voir en ligne : France Inter