Jean qui pleure et Jean qui rit

La Nakba n’aura jamais portée si bien son nom. Pendant que coule le champagne à Jérusalemen, le sang ruisselle à larges flots à Gaza ;
Certains se réjouissent d’un anniversaire qui rappelle mieux aux autres leur malheur et l’injustice de leur sort.
Eclatent les feux d’artifice tandis que claquent les balles qui tuent les manifestants qui s’approchent de la cloture de leur prison à ciel ouvert ;
On objectera que le Hamas manipule les manifestants, c’est peut être vrai, mais cel donne t-il le droit à Israel de les tuer, de tirer sur les enfants, les femmes et les adolescents ? N’y a-t-il plus de gaz lacrymogènes, de balles en caoutchouc, de canons à eau dans la "seule démocratie du Moyen Orient" ?
Tous des fanatiques dira t-on. Abandonnés par tous que reste t-il aux palestiniens à part verser leur propre sang pour attirer l’attenion sur eux et qu’on ne les oublie pas.
Plus de soutiens arabes, ni européens , faudra t-il qu’ils tombent aux mains du DAECH ?
Toujours plus de misères, d’injustice, de blocus, des dirigeants corrompus, des conflits entre le Fatah et le Hamas, l’abandon des pays du Golfe qui se rapproche de l’état juif pour circonvenir l’Iran. Un président américain qui n’a jamais été aussi proche d’Israël en raison de ses liens familliaux. La situation des palestiniens n’a aucune chance de s’améliorer. C’est pourquoi ne reste que le désespoir qui conduit à la mort.

Voir en ligne : France Info TV