Netanyahou, Poutine, Bachar Ell Assad. Kif Kif pareil !

A juste titre on condamne, les tueries partiquées par les dictateurs utilisés comme repoussoir.
On est beaucoup plus tolérant et plus faible devant les leaders "démocrates" qui se comportent comme des oppresseurs.
Ainsi, le premier ministre israélien fait tirer sur la foule à balles réelles comme un véritable dictateur moyen oriental et soudain les grandes voies humanistes sont muettes, pas de condamnation à l’ONU, pas de prcès pour crmes contre l’humanité. Pourquoi donc, parce qu’il s’agit de palestiniens ? Ceux-ci sont comme le bouc émissaire,qui n’énmeut plus personne tant on a pris l’habitude de le voir maltraité.

Voir en ligne : 7/7.be