Commémoration de la rafle du Vel d’hiv

La présence du premier ministre isaraélien pour la première fois lors d’une commémoration de la rafle du Vel d’hiv fait polémique.
Certains font semblant de s’en étonner, d’autres justifient sa présence. Le choix du président Macron de l’appeler "Bibi", terme qu’employe ses partisans, a lui aussi surpris.
espérons tout de même, que le chef de l’état a aussi trouvé le temps pour lui rappeler ce qu’est devenu la colonisation israélienne. Nous imaginons que l’attachement de la France a une solution rapide, franche et loyale à 2 états, ce qui ne semble plus être sérieusement à l’ordre du jour avec la majorité actuelle qui ressemble plus à un équivalet de conseil de la révolution islamique qu’à un gouvernement moderne, a été rappelé !

Voir en ligne : RTL