Fillon en panne ? Alors parlons d’immigration

Sa campagne marquant le pas, il faut bien se relancer. quoi de mieux que l’immigration pour cela ?
Quota ? Pourquoi pas, mais on a du mal à croire que cela suffira à empêcher les nouvelles arrivées
"Raccompagner" les indus ? On se souvient de l’objectif de 25 000 retour annuel sous Sarkozy dont le premier ministre était...Fillon, qu’on atteignit péniblement en offrant des primes au retour à des roms qui revenaient derechef, une fois celle-ci dépensée..
Accueil des réfugiés ?Et voilà que sort l’argument suprême : la tradition chrétienne de l’accueil !
Nous voilà rassuré, les propos de M Fillon ne doivent pas nous inquiéter puisqu’il existe une tradition chrétienne de la miséricorde.

Voir en ligne : Boursorama