Le mariage de la carpe avec le serpent, où quand les fachos s’allient sur le dos de Juppé

Enorme surprise, François Fillon second couteau éternel, floué il y a 4 ans lors de l’élection pour la présidence de la défunte UMP, sort en tête du premier tour de la primaire de la Droite.
Il balaye Sarkozy, mais relègue Juppé le favori présomptif au second plan.
Etonnante remontée ? Pas tant que ça, la recette commence déjà à être connue : la lutte contre un islam perçu comme islamisme.
Cette recette se double chez lui d’une teinte prononcée pour un conservatisme "catholique" assez inhabituel en France où seuls les musulmans occupaient le créneau de l’épouvantail des dogmatiques religieux dans l’imaginaire médiatique.
Evidement point de propos outrancier à la Sarkozy, mais on a tout de même l’impression qu’une fois en bouche, le vin a un gout identique, avec certes une robe plus ambrée, une tenue plus ferme,mais un retour aussi affirmé.
François Fillon ressemble à Sarkozy en...mieux habillé

Voir en ligne : Slate