Ecran blanc et masque noir

On s’est plaint pendant longtemps que les écrans de TV ne renvoyaient pas à la réalité de la population française.
Aujourd’hui Rachid Arhab n’apparaitrait plus comme un moudjahidine du PAF. Sauf que comme toujours on a rien sans rien, puisque les rôles "offerts" aux "divers" sont trop "négatifs". en clair le CSA dénonce la place caricaturale et non valorisante afffectée aux non blancs. Clichés, places sous valorisantes, disparition quand le "niveau monte"...Le CSA réclame un engagement fort, y compris pour les handicapés.

Voir en ligne : Libération