Toujours la déchéance ?

La question de la déchéance empoisonne l’actualité politique de cette nouvelle année.
Alors que certains continuent de la soutenir par pur intérêt politique, puisqu’à l’évidence cette mesure ne fera de mal qu’aux "français avec origine" qui avaient la faiblesse de se croire français tout court, d’autres comme Harlem Désir le font pour entretenir une servilité qu’ils travaillent depuis des décades et qui ne leur a pas si mal réussi.
Fort heureusement des voix courageuses empruntent une autre voie sans doute plus respectable et conforme à ce que l’on aurait pu attendre de ceux qui jusque naguère refusaient de se compromettre avec la lexicographie de l’extrême droite.
Ainsi Bariza Khiari...nous parle de miasmes..

Voir en ligne : Public Sénat