Grattez un peu et le club de l’Horloge ré apparait

M Devedjian entretient ce bel amour pour la vanne grasse, huileuse, raciste qu’il partage avec M Hortefeux qui en son temps nous faisait rire avec ses blagues auvergnates.
M Devedjian, descendant de réfugiés arméniens, a la mémoire bien courte lui qui e moque de ceux qui fuient la guerre, la misère et l’oppression.
Il fut un temps où ses ancêtres cherchaient refuge à Marseille et ailleurs après avoir été massacrés par l’empire Ottoman. Peut être d’ailleurs ne sait-il pas que les turcs ne sont pas des arabes même si beaucoup sont musulmans ? il faudrait que l’on lui dise, cela éviterait qui sait, cette haine de l’arabe qui perce derrière le trait d’esprit malsain.

Voir en ligne : L’express