Au delà du blasphéme

Une belle réflexion de Jean Christophe Attias qui cherche une autre voix que celles que nous proposent fanatiques et laicards.
Une troisième voie à inventer par ceux qui ont compris que le fait religieux est et qu’il ne sert à rien de le nier et que la religion n’est pas la propriété de sectateurs obscurantistes et rigoristes.
A lire.

Voir en ligne : Huffington Post