Rencontre-débat avec Bernard Zimmermann autour de l’ouvrage ’Les résistances pieds-noires à l’OAS’

L’histoire des Européens d’Algérie –les Pieds-noirs- est encore l’objet de tabous ; la question des résistances pieds-noires à l’OAS en est un. S’appuyant sur des travaux dispersés de diverses disciplines et des témoignages de Pieds-noirs, Bernard Zimmermann fait le constat qu’il y a bien eu des résistances pieds-noires à l’OAS, résistances multiformes, manifestées dans tous les milieux de la société européenne de la colonie, dont la dénomination de « libéraux » ne rend pas compte avec exactitude. Ce constat va à l’encontre d’idées reçues persistantes sur les Pieds-noirs.
Bernard Zimmermann est né à Oran dans une famille installée en Algérie depuis quatre générations. Il y a été instituteur dans un village jusqu’en 1966. En France, après des études de géographie, il a enseigné avant d’animer une association interculturelle en banlieue parisienne.
Le mercredi 12 novembre à 19h au 11 Art, 9 rue Camille Desmoulins, Paris, 75011. Métro Voltaire à 2 minutes. Consommation obligatoire. Possibilité de diner sur place avec formule spéciale pour les participants.