Le FN n’est pas un parti raciste (Reuters)

Le Front national a annoncé vendredi la suspension d’une de ses candidates aux élections municipales, Anne-Sophie Leclere, qui a comparé la ministre de la Justice à un singe.

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, s’est entretenu avec Christiane Taubira et "a tenu à lui exprimer sa totale solidarité et à l’assurer de tout son soutien après les propos à caractère raciste dont elle est la victime", ont annoncé ses services dans un communiqué.

Dans un reportage de l’émission "Envoyé spécial", diffusé jeudi soir sur France 2, la candidate du FN à Rethel (Ardennes) déclarait à propos de Christiane Taubira : "A la limite, je préfère la voir dans un arbre (...) que la voir au gouvernement comme ça".

"Franchement c’est une sauvage, arrivant à la télé avec un sourire du diable", ajoute-t-elle à propos d’un photomontage, désormais effacé, sur sa page Facebook mettant en regard la garde des Sceaux avec un bébé singe. "Ce n’est pas raciste", assure Anne-Sophie Leclere.

"A la suite des propos d’Anne-Sophie Leclere dans l’émission ’Envoyé Spécial’, sa candidature aux municipales est suspendue", annonce dans un communiqué Steeve Briois, secrétaire général du Front national.

Il précise que l’ex-candidate sera convoquée devant les instances disciplinaires du Front National.
Le vice-président du FN, Florian Philippot, a déploré sur i>TÉLÉ "une erreur de casting".
Pour le Parti socialiste, "le Front national n’a pas changé".

Ce "photomontage ignoble", dit-il dans un communiqué, "montre qu’en dépit des efforts que déploie Marine Le Pen pour le cacher, l’Histoire, les réflexes, les préjugés et les théories du FN libèrent le racisme, l’antisémitisme, la xénophobie et l’incitation à la haine".