Marine Le Pen doit elle servir encore et toujours de source d’émoi

L’ancien conseiller immigration de N Sarkozy s’en prend à la posture du PS qui condamne les derniers propos de F Fillon déclarant qu’entre un candidat PS et un candidat FN il choirait le moins sectaire.
Son analyse n’est pas pour déplaire, tant on sait comment les socialistes sous Mitterrand on tout fait pour donner de l’élan au FN

Voir en ligne : Atlantico