Incidents à Trappes

Des émeutes à Trappes après un contrôle d’identité d’une femme en burqua ? La tentation la première est de condamner les violences et le non respect de la loi. C’est bien normal d’ailleurs, force doit rester à la loi. Mais il est probable que les 200 personnes qui se sont solidarisés pour attaquer le commissariat ne sont probablement pas solidaire du port de la burqua,ils en ont probablement rien à faire. par contre, ils sont sans doute fatigué des contrôles aux faciès, de la mal vie et du discours islamophobe ambiant. C’est plutôt ça et un manque de repère, d’autorité parentale qui ont fait qu’ils on pu se comporter comme des émeutiers.Par delà la burqua, les problèmes des classes populaires de banlieue sont très sérieux, ceux qui jettent des appels à l’ordre feraient bien de s’en rendre compte. De même ceux qui jettent de l’huile sur le feu devrait se garder de faire alliance inconsciente avec le FN.

Voir en ligne : Le Monde