François Hollande l’a fait

Sobrement, mais clairement, le président à fait faire un bon au relation franco algérienne.
En amorçant un processus qui se doit d’être consolidé, celui de la reconnaissance des torts passés, il brise la clause du silence qui avait liée tous ses prédecesseurs.
Merci M Hollande !

Voir en ligne : Le Monde