Droit de vote des étrangers : des associations appellent Hollande à tenir bon (AFP)

Le Collectif Votation citoyenne a appelé mercredi François Hollande à donner, comme promis, le droit de vote aux étrangers aux élections locales et s’est engagé à mobiliser ses militants pour convaincre les parlementaires indécis.
Dans une lettre ouverte, ce collectif d’associations, dont la Ligue des
droits de l’Homme (LDH) ou le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap), demande au chef de l’Etat "de ne pas céder aux pressions de la droite et de l’extrême droite en pleine surenchère xénophobe".
Promesse de campagne de François Hollande, cette réforme nécessite de modifier l’article 3 de la Constitution. Or, la gauche ne dispose pas de la majorité des 3/5e des députés et sénateurs nécessaire à toute révision constitutionnelle (il lui manque 51 sièges).
Pour atteindre cette majorité qualifiée, "il faut convaincre les
parlementaires centristes et de la droite humaniste du bien-fondé de cette mesure", dit le collectif.
A cet effet, il s’engage à demander à ses militants "de rencontrer cet
hiver tous les parlementaires dans les départements, et de s’efforcer de
convaincre les plus hésitants d’entre eux".
Il prévoit également de lancer "une campagne nationale de mobilisation" début 2013.
L’enjeu pour ces associations est de parvenir à la réforme avant l’été 2013 pour qu’elle s’applique aux élections municipales de 2014