La nouvelle majorité et les relations avec l’Algérie

Le député Serge Goldberg, réclamait en mai lors d’un hommage la reconnaissance par la République des crimes commis le 8 mai 1945 à Sétif et dans l’est de l’Algérie.
Il est vrai qu’avec François Hollande,l’espoir que la reconnaissance des crimes commis durant la colonisation permette enfin une relation sereine et féconde avec l’Algérie, refleuri.
En ce 5 juillet, on peut se demander si’l saura s’engager dans cette démarche ou restera t-il prisonnier des compromis, rien ne permet de le prédire, mais toujours est-il qu’il est le plus qualifé pour le faire.
M Chirac restera comme celui qui a reconnu les crimes de l’Etat français sous Vichy, M Hollande saura t-il être celui qui tournera la page des turpitudes de la colonisation ?

Voir en ligne : TSA