Fin du contrôle au faciès ?

L’idée de remettre un récipissé après chaque contrôle d’identité peut séduire si elle réduit les contrôles au faciès qui sont souvent de mise pour certaines populations.
Cela ne doit pas freiner l’activité de la police qui doit lutter contre la délinquance, les trafics de drogue et ne pas s’acharner sur de mauvaises cibles, alors qu’elle sait pertinement où sont installés les points de vente de cannabis par exemple.

Voir en ligne : Le Figaro