Le FN avenir de la vie politique en France

Les résultats sont tombés. En dehors de la qualification déjà attendue de François Hollande et de Nicolas Sarkhozy, triste second, au deuxième tour de l’élection présidentielle, c’est le score de Marine Le Pen qui fait tanguer les observateurs.
Son père avait fait un score voisin, mais avec une abstention de 30%.

On y voit à juste titre la resposnabilité de la déculpabilisation de la la philosophie lepeniste par le président actuel.
2017 sera encore plus dur si Marine Le Pen arrive à faire le travail qu’’a fait Fini avec le vieux MSI de Mussolini qu’il a transformé en Aliance Ntionale, un parti de gouvernement.

Voir en ligne : Mediapart