Le souvenir du 21 avril

Le risque de l’abstention, c’est de revivre un 21 avril. C’est aussi le risque de ceux qui s’enthousiasme trop vite et croit que tout est acquis.
François Hollande reste lui prudent et mesuré. Il a bien raison.

Voir en ligne : Le Figaro